Entrée en vigueur de la garantie des risques locatifs

Entrée en vigueur de la garantie des risques locatifs
Pour les candidats à la location qui ne trouvent pas de logement parce que leurs revenus sont insuffisants, le gouvernement vient de mettre en place la Garantie des Risques Locatifs (GRL), entrée en vigueur au 1er janvier 2007. Sont ainsi concernés les titulaires de CDD, travailleurs à temps partiel, jeunes en formation, étudiants, employés de maison et jeunes fonctionnaires, qui ne bénéficiaient jusqu'à présent d'aucune aide à la location. En effet, seuls les salariés du privé, les jeunes chômeurs de moins de 30ans et les étudiants boursiers pouvaient bénéficier de la mise en place d’un dispositif Locapass (caution couvrant les impayés de loyers) en s’adressant à un organisme gestionnaire du 1% logement.
Désormais, la GRL permettra d'indemniser les propriétaires en cas d'impayés, quel que soit le locataire, pendant 24 mois au maximum. Le financement de ce mécanisme, qui pourrait concerner 2 millions de ménages, sera assuré en partie par le propriétaire. Ce dernier devrait bénéficier d'un crédit d'impôt, s'engageant en contrepartie à ne demander aucune garantie supplémentaire. Pour les fonctionnaires, c'est l'Etat qui cotisera à la GRL. Un accord global doit prochainement être signé avec les partenaires sociaux du 1% logement dans les jours qui viennent.
17% des Français veulent acquérir un bien immobilier dans les deux ans.

Selon le dernier «Baromètre Habitat Espaces immobiliers» de BNP Paribas – Meunier, 17% des personnes interrogées ont l'intention d'acquérir un bien immobilier dans les deux ans, contre 13% en octobre 2005. Cette étude couvre les régions parisienne et sud-est (Provence Alpes Côte d’Azur et Rhône-Alpes). 83% des objectifs d'achat portent sur l’acquisition d’une résidence principale (+ 7% en un an), suivie de très loin par l'investissement locatif et la résidence secondaire. Cependant, les niveaux de prix constituent un véritable frein à l'achat: 47% des personnes interrogées considèrent les prix du neuf comme inaccessibles et 38% jugent également l'immobilier ancien beaucoup trop cher. Néanmoins, seuls 8% des Français pensent que les prix vont baisser dans les six prochains mois. Ils sont 42% à penser qu'ils vont encore augmenter et 44% qu'ils vont progressivement se stabiliser. Enfin, l’immobilier reste une des préoccupations majeures des Français: dans le cadre d'une rentrée d'argent de 50 000 €, 53% des sondés consacreraient cette somme à un achat immobilier, 16% envisageraient de faire un voyage et 9% de réaliser un investissement financier.

Emprunter avec un risque de santé

La Fédération bancaire française a mis en ligne un mini-guide sur la convention Aeras qui doit faciliter l’accès au crédit des personnes présentant un "risque aggravé de santé" (état de santé ou handicap ne permettant pas d’obtenir une couverture d’assurance aux conditions habituelles). Ce guide vise à expliquer notamment où il est possible de s’informer mais aussi comment cette convention s’applique aux crédits à la consommation, aux crédits immobiliers et aux prêts personnels. Remplaçant la précédente mais jugée insuffisante convention Belorgey, la convention Aeras a été signée le 6 juillet 2006 entre les pouvoirs publics, les banques, les assurances et des associations de malades et de consommateurs pour entrer en vigueur en janvier 2007.
Revenir à la page précédente