Etre contacté
Saisissez vos coordonnées ainsi que la date et l’heure où vous souhaitez être contacté par l’un de nos experts en défiscalisation.
Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre prénom
Veuillez saisir votre code postal
Veuillez saisir une adresse email
Veuillez choisir une date
Veuillez choisir un créneau
Veuillez saisir un numéro de téléphone portable
Après validation de vos informations et par mesure de sécurité, vous allez recevoir en SMS de confirmation avec un code à 4 chiffres à saisir.
Ce code n'est pas valide
Je valide
* champs obligatoires

Déficit foncier

Investissement
Défiscalisation immobilière
Défiscalisation
Déduction d'impôt
Durée min. conseillée
12 ans
Montant min. conseillé
80 000 €
Niveau de risque
Elevé

Modéré

Faible

Qu’est-ce que le déficit foncier ?

Le dispositif déficit foncier permet aux investisseurs de déduire le déficit créé entre le montant des charges et travaux annuels réalisés ; et les revenus fonciers bruts perçus des loyers, du montant imposable, sur les revenus fonciers.

Objectifs

Le déficit foncier créé dans le cadre de cette défiscalisation immobilière permet de bénéficier des avantages suivants :

  • Le montant du déficit foncier peut être déduit du revenu global dans la limite de 10 700 Euros pour bénéficier d’une baisse d’impôt
  • La déduction de la somme excédante du revenu foncier de l’année suivante est possible
  • L’excédent des travaux pourra être reporté sur les revenus fonciers ultérieurs pendant 10 ans

 

Le Guide Défiscalisation
Vos impôts 2018
Téléchargez gratuitement

 

Avantages

En plus des avantages liés à la défiscalisation, investir en déficit foncier dans un logement ancien permet de :

  • Investir dans l’immobilier locatif pour diversifier son patrimoine
  • Acheter un bien et de le remettre à neuf à moindres frais
  • Réaliser une plus-value intéressante à la revente du bien immobilier.

Comment en profiter ?

Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, l’investissement doit répondre à certains critères :

  • Le propriétaire doit être un contribuable français.
  • Le bien immobilier doit être mis en location pendant une durée minimale de trois ans après la déclaration de déficit foncier.
  • Les travaux pris en compte doivent seulement concerner l’amélioration, la rénovation ou l’entretien du logement. Les charges entraînées par les travaux de construction, de reconstruction ou d’agrandissement ne sont, en revanche, pas déductibles.
  • Les autres charges déductibles du revenu foncier sont : les primes d’assurance, les provisions pour dépenses, les taxes foncières, les intérêts des dettes contractées pour l’entretien et l’amélioration des propriétés et les frais de gardiennage.
  • Respecter la limite d’imputation annuelle de 10 700 Euros.

 

Un outil unique d'aide
à la réduction d'impôt
Essayez gratuitement