Etre contacté
Saisissez vos coordonnées ainsi que la date et l’heure où vous souhaitez être contacté par l’un de nos experts en défiscalisation.
Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre prénom
Veuillez saisir votre code postal
Veuillez saisir une adresse email
Veuillez choisir une date
Veuillez choisir un créneau
Veuillez saisir un numéro de téléphone portable
Après validation de vos informations et par mesure de sécurité, vous allez recevoir en SMS de confirmation avec un code à 4 chiffres à saisir.
Ce code n'est pas valide
Je valide
* champs obligatoires

Loi Robien

Qu’est-ce que la loi Robien ?

Le dispositif Robien est mis en place à partir de 2003 pour remplacer le dispositif Besson. C’est une mesure d’incitation fiscale ayant pour but de promouvoir la construction de nouveaux logements dédiés à la location. Les propriétaires louant leur bien immobilier au titre de la résidence principale pour une période minimale de 9 ans bénéficient d’avantages fiscaux. La loi Robien réhabilitée étend également à l’ancien le dispositif sous certaines conditions. A partir de 2006, une réforme transforme le dispositif qui devient la loi Robien dite recentrée.

 

Le Guide Défiscalisation
Vos impôts 2018
Téléchargez gratuitement

 

Les conditions de la loi Robien

Pour bénéficier de la défiscalisation des lois Robien classique, recentrée ou réhabilitée l’investisseur doit remplir certaines conditions :

  • L’acquisition du logement neuf, en futur état d’achèvement ou à réhabiliter doit avoir eu lieu entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2009.
  • Le régime ne concerne que les biens immobiliers situés en France.
  • L’investisseur doit s’engager à louer pendant une durée minimale de 9 ans le logement nu au titre de la résidence principale.
  • L’investisseur doit se conformer aux plafonds de loyer en fonction de la superficie définis par la loi.
  • Dans le cadre du Robien recentré et à partir du 4 mai 2009, l’investisseur doit acquérir un bien localisé dans des zones géographiques qui ont été identifiées pour leur fort déséquilibre entre l’offre et la demande.
  • Le dispositif Robien ne peut pas se cumuler avec d’autres processus de défiscalisation : régime micro-foncier, réduction d’impôts Scellier et Girardin, déduction forfaitaire Cosse ancien, imputation des déficits fonciers sur les immeubles historiques ou découlant de l’ancien dispositif Malraux…

Défiscalisation et loi Robien

La défiscalisation dans le cadre de la loi Robien s’opère de façon automatique par la déduction des revenus nets imposables d’un pourcentage du montant du bien. Le taux d’amortissement dépend du sous-dispositif auquel le bien correspond.

  • Défiscaliser en Robien dit classique. Dans ce cas, le taux d’amortissement est de 65% sur une durée de 15 ans. L’abattement se fait à la hauteur de 8% les 5 premières années, puis de 2,5% pendant 4, 7 ou 10 ans. Cela permet donc au propriétaire bailleur de bénéficier d’une importante réduction d’impôts tout en percevant des rentes locatives.
  • Défiscaliser en Robien dit recentré. Les avantages sont moindres que dans le cas du Robien classique. Mais le Robien recentré permet au propriétaire d’amortir 50% de la valeur du bien immobilier acquis sur une durée de 9 ans. Les 7 premières années, le taux d’amortissement est de 6%, puis de 4% les deux années restantes. Un déduction spéciale sur les revenus d’un taux de 26% est prévue pour les logements situés dans une Zone de Revitalisation Rurale (ZRR).
  • Défiscaliser en Robien réhabilité. L’investisseur peut déduire de ses revenus fonciers jusqu’à 65% du montant investi (achats et travaux). L’abattement fiscal un abattement réparti sur 9 à 15 ans, selon l’échelonnement suivant : 8% de l’investissement les 5 premières années, et 2,5% les années suivantes.

Les dispositifs similaires au dispositif Robien :

Le Guide Défiscalisation
Vos impôts 2018
Téléchargez gratuitement